10/12/2012

Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur


En revenant d'un petit tour des pays de l'Est, il m'a paru intéressant de parler d'un ouvrage sur le forum (le moteur de recherche de forumactif forum n'étant toujours pas réparé, j'espère ne pas empiéter sur un sujet le traitant déjà clind'oeil ).

Il y a une multitude de situations dans lesquelles on se doit de communiquer avec une personne ne maîtrisant pas notre langue (que l'on soit dans le besoin, ou que l'on propose notre aide), et réciproquement. L'anglais aide beaucoup, mais j'ai pu voir que, passé une certaine limite territoriale, et avec certaines tranches d'âge, c'est plus qu'aléatoire (mélange russe/franglais pour pouvoir se comprendre, et même chimie/latin en pharmacie !).


Dans de nombreuses situations, on se retrouve même en manque de vocabulaire (imaginez expliquer une panne moteur à un policier polonais...big badaboum).

Le petit bouquin nommé Point-It m'a été d'un grand secours.




Le fascicule a grosso modo la taille d'un passeport, et il est découpé en thèmes : nourriture, soins, panne voiture, matériel, etc... il suffit de montrer à son interlocuteur l'objet dont on a besoin.


Quasiment tous les éléments présentés sont communs aux pays limitrophes (roue de secours, pansements, dentifrice, piles, clef usb, etc...), et pour une bonne partie connus des la plupart des pays du monde.

Lire la suite sur le forum
http://www.le-projet-olduvai.com/t3474-communiquer-sans-connaitre-la-langue-de-son-interlocuteur#56709


Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire