15/10/2014

[Bidouille] Le téléphone portable en situation de survie par Rammstein




" Certains l'ont toujours sur eux. D'autres (les mêmes souvent) dorment avec, et ne font pas un pas dehors sans lui. Lui, c'est cette meeeeeerveilleuse invention qu'est le téléphone portable, devenu par le miracle de la technologie le "smart phone" rempli de fonctions et d'applications absolument IN-DIS-PEN-SABLES ! Mouai... Je préfère prévenir de suite les geeks fréquentant ce forum, les images qui suivent sont TRES gores ! "

J'ai relégué mon téléphone portable à la cave il y a presque une dizaine d'années, et depuis les maux de tête ont disparu. Pour autant je ne doute pas qu'un téléphone portable soit un outil crucial en situation de survie.

En effet, dans l'hypothèse d'un pépin et si par chance vous avez du réseau, vous pouvez appeler à l'aide. Si par malchance vous ne captez pas le réseau, ou si votre téléphone est hors service, votre situation se complique singulièrement, surtout si vous êtes immobilisé pour une quelconque raison. Vous ne pouvez alors compter que sur vous même ou sur la chance pour vous sortir du pétrin.

Nous allons voir ce qu'il est possible de réaliser en situation de survie avec son seul téléphone portable. Mon antiquité a donc repris du service pour la bonne cause :



1. Faire du feu

Ce n'est certes pas la priorité, mais en situation de survie c'est toujours utile à savoir : si votre téléphone est toujours chargé, vous pouvez faire du feu avec la batterie ! Un bémol toutefois : pour ce faire, il vous faut un objet métallique (la laine d'acier présente l'avantage de devenir immédiatement incandescente) permettant de créer un court-circuit entre les 2 bornes, chose dont on ne dispose pas toujours ! Enfin il est préférable de conserver le téléphone opérationnel pour le cas où le réseau deviendrait à nouveau accessible.

2. Transporter un micro kit de survie

C'est sans doute l'option qui vous occasionnera le moins de tracas ! Miracle de la miniaturisation, un téléphone portable est aussi plein qu'un œuf. Mais aussi petit qu'il soit, il dispose de quelques recoins utilisables pour transporter un micro kit de survie. Ces recoins se situent dans le local accueillant la batterie. L'espace n'est pas des plus conséquents, mais peut suffire à accueillir les objets essentiels, qui sont par exemple :
- une lame de cutter ou de rasoir (attention, plus souple),
- quelques mètres de fil à coudre, de fil de pêche mono-filament, ou mieux, de tresse de pêche,
- des hameçons non montés,
- une aiguille à coudre,
- quelques décimètres de fil de fer ou de laiton,
- une pierre à briquet.

Le tout trouve sa place dans le logement de la batterie. Au besoin, on peut utiliser un peu de Patafix pour maintenir les différents items en place.




Si vous prenez l'avion, vous devrez sans doute vous passer de la lame, à moins d'avoir un bobard crédible sous le coude pour vous justifier auprès des agents de la sécurité aéroportuaire !

3. Faire du feu - bis

Pour le coup, pourvu du kit ci-dessus, faire du feu devient trivial ! Certes avec une motricité fine réduite par le froid cela ne sera pas une partie de plaisir, mais tirer des étincelles de la pierre à briquet avec la lame de cutter reste possible.


4. Se signaler

Se signaler aux secours est une des premières choses à faire en situation de survie. Avec un téléphone portable ceci reste possible. La mauvaise nouvelle est qu'il va falloir exploser votre téléphone ! Pour ce faire, le plus simple est de taper sur sa tranche avec un caillou ou un gros morceau de bois.


 

Une fois le téléphone explosé, on obtient cela :



La priorité pour se signaler est de trouver une pièce métallique de ce type :



 

Ce morceau de métal poli est à utiliser comme un miroir réfléchissant.

5. S'orienter

S'il vous faut vous déplacer, autant savoir dans quelle direction ! Et pour cela une boussole est très utile ! Votre smart phone explosé vous offre heureusement par défaut cette fonction ! Il vous suffit de trouver parmi les débris le haut-parleur, qui contient un aimant.



 

Avec ce dernier, vous pouvez aimanter l'aiguille à coudre de votre micro kit de survie, ou bien un débris métallique allongé. Ceci fait, il ne vous reste qu'à suspendre votre aiguille / débris aimanté(e) à un fil pour trouver approximativement le nord magnétique. Un débris flottant à la surface d'une flaque peut également accueillir votre boussole improvisée.



 

6. Attacher

Un téléphone portable comporte peu de composants susceptibles de servir de lien. Les seuls que j'ai identifiés sont la bobine du tout petit moteur servant de vibreur, inexploitable :



 

... et la bobine de fil de cuivre du haut-parleur, utilisable mais peu résistante (suffisante toutefois pour suspendre la boussole improvisée).



 

7. Faire du feu - ter

Pour peu qu'il soit intact après votre acte de vandalisme prémédité, l'écran de votre téléphone offre un léger grossissement d'environ 1,1. Est-ce suffisant pour allumer un feu ? A voir...




8. Couper

Le téléphone contient divers débris métalliques susceptibles de servir de lame improvisée. Il suffit pour se faire d'en applatir un avec un objet dur quelconque (caillou, boucle de ceinture...), et de l'affûter sur un objet rugueux (rocher, débris métallique, etc).



 9. Pêcher

Pourvu que vous ayez prévu un filin dans votre micro kit de survie, pêcher ne devrait pas être un gros problème. Si tel n'est pas le cas, vous devrez improviser un filin avec vos vêtements ou à partir des objets dont vous disposez. Divers débris de votre téléphone peuvent être façonnés (avec la lame embarquée ou improvisée) de façon à constituer un leurre (ici avec les touches du téléphone), un hameçon et un lest de fortune.


10. Alimenter un feu

Le portable contient de nombreux matériaux issus de l'industrie pétrochimique et donc combustibles. La coque et les circuits imprimés notamment peuvent ainsi servir à alimenter un feu de fortune. Attention, car la combustion de ces pièces dégagent des gaz nocifs !

11. Faire du feu - quater

Je vous donne ce dernier truc pour faire du feu. Je ne l'ai pas personnellement testé du fait de sa dangerosité, mais je sais qu'il fonctionne. A titre d'exemple, la vidéo qui suit montre ce qu'il se produit lorsqu'une batterie au lithium est soumise à un choc mécanique destructeur : battery fire. Petite précision : la vidéo montre une batterie lithium-polymère, réputée un peu plus sûre qu'une batterie lithium-ion de portable (lien) !


Donc pour faire du feu à partir d'une batterie de portable, même déchargée, il suffit de la percer pour que le lithium vienne en contact avec l'oxygène de l'air. La réaction fortement exothermique qui se produit alors est dangereuse (feu incontrôlé, risque d'explosion), rejète des gaz toxiques, et est extrêmement dommageable pour l'environnement. Mais au moins vous aurez du feu ! On aura bien sûr au préalable préparé de quoi lancer le feu : herbes sèches, petits bois, etc.

Plus d'informations relatives au lithium sur le lien suivant : propriétés et effets du lithium.

Conclusion


On le voit, survivre avec son seul portable n'est pas une partie de plaisir ! Autant il est un outil formidable pour alerter les secours lorsqu'il est opérationnel, autant il se révèle pauvre en matières premières dignes d'intérêt lorsqu'il s'agit d'improviser des outils. Lui adjoindre au moins un peu de ficelle et une petite pierre à feu lui confère toutefois un peu plus de polyvalence dans un contexte de survie.

Rammstein



La suite...
 http://www.le-projet-olduvai.com/t5464-bidouille-le-telephone-portable-en-situation-de-survie

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire