15/10/2014

Les bases de la chaudronnerie par Menuki




La chaudronnerie était à l'origine l'art de fabriquer des chaudrons.

Par extension, c'est devenu l'art de fabriquer des objets de toutes formes à partir d'une plaque de métal plane.


L'objet de ce tutoriel est d'expliquer un peu les bases de ce métier en prenant l'exemple de la fabrication d'un saignoir à poulet.
Ce n'est pas mon métier et je n'ai pas la prétention d'être un maître en ce domaine.
Mais j'espère faire partager un peu de ma faible expérience.

La théorie
A la base de la chaudronnerie, il y a la plaque de métal plane.
Le chaudronnier va dessiner sur cette plaque le développé de la forme qu'il souhaite réaliser.
Il va ensuite découper cette pièce.
Enfin, il va plier la pièce pour lui donner la forme voulue, la souder ou la poinçonner pour lui faire garder sa forme.

Qu'est-ce que le développé?
Et bien, vous prenez la forme finale, vous la dépliez dans votre tête (au besoin vous devez peut-être la couper) et vous l'aplatissez.
Cela vous donne la forme de la découpe de la tôle plane.
Alors toutes les formes ne sont pas développables (comme un tuyau d'échappement par exemple).
Il faut parfois découper la pièce en plusieurs sous-pièce qui seront, elles, développables.
Parfois, un étape de déformation du métal est en plus nécessaire (pour faire la boule du coude sur une armure).

Dans notre exemple, nous voulons réaliser un cône.
Le cône est une de ces formes qui sont développables de façon simple.
Un cône se développe en un arc de cercle.
Vous pouvez essayer : découpez un arc de cercle dans une feuille de papier, rejoignez les deux rayons et vous obtiendrez un cône parfait.

Comment sont calculés les côtes de notre arc de cercle?
Un dessin valant mieux qu'un long discours, je vous ai fait ce petit schéma.


A gauche, vous voyez le cône. A droite, le développé. Les dimensions R1 et R2 découlent des dimensions désirées du cône final.
Pour déterminer R1 et R2, vous dessinez donc le plan de votre cône, vous mesurez R1 et R2 sur votre plan et vous pouvez ainsi déterminer les dimensions des arcs de votre développé.
Pour calculer l'angle alpha, c'est un peu plus compliqué.
Pour les matheux, il suffit de se rendre compte que le périmètre de la base du cône et le même que le périmètre de l'arc de son développé.
On déduit que le rapport entre les deux rayons est égale au rapport des angles (pour le cercle, c'est 360°).
Ainsi, un simple règle de 3 suffit à déterminer l'angle alpha.

Pour ceux qui n'aurait pas suivi, ne vous affolez pas, nous verrons cela en exemple dans les articles suivants que je posterai plus tard...


http://www.le-projet-olduvai.com/t7545-les-bases-de-la-chaudronnerie#131987

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire