13/04/2015

Comportement de la population en cas de crise par Zet


Avez vous des avis,  info, étude scientifique sur le sujet?
Plus précisément dans le cas d'une île dépendante des importations qui se retrouve isolé brutalement et sur le longtemps terme.
Pas d'approvisionnement en nourriture,  carburant, etc...


Comment les gens vont réagir?
Est ce qu'une personne avec des réserves de nourriture etc. a réellement plus de chance de survie?
------------------------------------------------------------------------------------------
Échanges..
 "Je pense qu'il faut se documenter attentivement ce qui s'est passé dans l'histoire récente :
- Katrina (il y a un témoignage traduit sur ce forum)
- Argentine (Ferfal, soit en VO, soit de larges extraits traduits ici)
- Sarajevo et autres expériences en Bosnie
- les "grèves de l'essence" dans les îles françaises
- Haïti
- les grèves et quasi-guerre civile à Madagascar il y a quelques temps
- tout récemment, le lynchage de deux français à Madagascar
- Les Philippines en ce moment
- Russie fin des années 90
- les pays en guerre, en général
- et, plus particulièrement, tout gros coup dur qui s'est passé dans ton île ces 50 dernières années.

Une bonne partie de ces témoignages sont sur le forum, mais il ne faut pas hésiter à élargir ses lectures. Pour exemple, Selco en Bosnie, c'est ici : 


http://www.le-projet-olduvai.com/t5517-temoignage-conflit-bosnie-survie

C'est un peu comme le jardinage clind'oeil: avant tout, le retour d'expérience, le pragmatisme. La fiction peut contribuer à éclairer nos réflexions mais il faut aussi se méfier du fait que le romancier peut nous emmener dans ses délires à lui, ou dans la thèse qu'il a envie de démontrer.

Une remarque en passant : il n'y a pas UNE réaction populaire en cas de crise, il y en a plusieurs. Suivant l'endroit où tu es, suivant la culture locale, suivant la nature de la crise... la réaction sera différente. Et il suffit parfois d'être au mauvais endroit au mauvais moment pour en prendre plein la gueule. Alors que les gens situés quelques kilomètres plus loin s'étonneront des "événements" arrivés quelques kilomètres plus loin, en se disant "mais qu'est-ce qui leur est passé par la tête ?".

Bref, je crois que la meilleure manière de se préparer aux conséquences possibles d'une crise, ce n'est pas d'établir un portrait-robot de crise et de dire : "les gens vont réagir comme ça, donc je me prépare comme ci". C'est au contraire de lire et de se documenter sur toute la variété de crises et de réactions possibles. Et donc, de savoir toute la très large palette de réactions possibles. Ah, c'est sûr c'est plus compliqué : pas de simplification, pas de schémas évidents, pas de réponses toutes faites. Mais ça me semble la seule approche réaliste."  Barnabé


http://www.le-projet-olduvai.com/t7647-comportement-population-en-cas-de-crise#133667

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire