06/01/2013

Fabrication d'allumettes tempête par Rammstein


Fabrication d'allumettes tempête.


Quiconque s'intéresse un tantinet aux techniques de survie est tombé un jour ou l'autre en extase devant ces allumettes de compétition qui brûlent une trentaine de secondes, même sous une pluie battante. J'en ai acheté un paquet, pour essayer. Sachant qu'une boîte de 20 allumettes coûte presque 10 euros, chaque allumette brûlée occasionne un petit pincement au cœur, pour ne pas dire au porte-monnaie !

On trouve en Allemagne un clone nettement moins cher (en blanc, au milieu de la photo, à 2 euros les 20 si je me souviens bien), mais la distribution est inexistante en France. Aussi je me suis dit que le petit bricolage très simple et sans prétention qui suit pourrait en intéresser certains, disposant d'un budget minimaliste. Attention : je décline toute responsabilité en cas d'accident, la manipulation des produits présentés ci-après pouvant être dangereuse à certains stades des opérations (risque d'incendie). Nous avons donc à gauche les allumettes tempête hyper chères, au milieu les clones allemands, et à droite des allumettes courantes (30 centimes la boîte de 100).

Pour ce bricolage, vous avez besoin : - d'allumettes bas de gamme en quantité, - d'un couteau, - d'un récipient électriquement non conducteur (verre, porcelaine, terre cuite...), - d'un mortier ou équivalent, - éventuellement d'un tamis fin, - d'un pinceau, - d'un vernis quelconque (à ongle, pour les parquets, etc), - d'une boisson désaltérante pour ce travail de longue haleine.

A l'aide du couteau, on commence par recueillir dans le récipient la partie inflammable de chaque allumette.

Il faut environ une dizaine d'allumettes normales pour réaliser une super allumette. Les têtes d'allumettes sont ensuite réduites en poudre dans le mortier.

A ce stade, on obtient un équivalent de la poudre noire très inflammable. On procède donc avec la prudence requise pour la manipulation des substances inflammables, en utilisant notamment des ustensiles électriquement non conducteurs, l'électricité statique pouvant provoquer des étincelles.

Éventuellement, on tamise la poudre afin d'éliminer les résidus de bois (cela marche quand même avec).

A la fine poudre obtenue (en fait un mélange de sulfure d’antimoine, de dioxyde de manganèse et de chlorate de potassium), on ajoute le vernis, à dose homéopathique, jusqu'à l'obtention d'une pâte consistante. Dans le cas présent j'ai utilisé du Klir, un vernis pour les sols aux multiples usages détournés (quelques exemples bien spécifiques ici, valables également pour l'entretien des boiseries, du cuir, etc).

On mélange avec le pinceau. Si l'on a la main lourde et que la poudre est noyée dans le vernis, ce n'est pas trop grave : il suffit de "tirer" le mélange avec le pinceau sur le bord du récipient, afin de supprimer le surplus de vernis. Ensuite, avec le pinceau, on enduit généreusement et de façon uniforme la moitié d'une allumette. On met l'allumette à sécher, et l'on répète l'opération autant de fois que désiré. Plus la couche est épaisse, plus l'allumette brûle longtemps. Aussi il peut être judicieux d'appliquer une première couche, d'attendre le séchage complet, puis d'appliquer une autre couche par-dessus. Pour accélérer le séchage, on peut utiliser un sèche-cheveux. Sinon, il suffit d'espacer l'application des couches de mélange de quelques jours, le temps que l'enduit sèche, en conservant entre-temps sa poudre au sec. Une fois sèches, les super allumettes ressemblent à cela (je les ai faites à la va-vite pour l'article).

Il ne reste plus qu'à appliquer une dernière couche de vernis, de laque à cheveux ou de cire (faute de mieux, la cire chaude ayant une fâcheuse tendance à couler), et les allumettes tempêtes artisanales sont prêtes à l'usage. Lors de mes essais, j'ai remplacé le vernis par du blanc d'œuf. L'allumette brûle alors correctement, par contre la moindre brise un peu violente l'éteint. Le substitut est donc plutôt médiocre...
Voilà ! Viel Spass !

Rammstein

http://le-projet-olduvai.wikiforum.net/t3425-technique-fabrication-d-allumettes-tempete-artisanales

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire