06/01/2013

Briquet à gaz en situation de survie par Rammstein



Briquet à gaz en situation de survie

Si la conquête du feu, il y a 400 000 ans, a permis à l'humanité d'asseoir sa domination sur la nature et la matière, l'invention du briquet à gaz a mis le feu quasi instantané à la portée de tous, à commencer par les fumeurs !
Le briquet à gaz est un outil formidable en situation de survie : il permet d'allumer un feu même dans les pires conditions. Mais son rôle ne s'arrête pas là : une fois vide de son gaz, le briquet offre de nombreuses fonctionnalités aptes à prolonger la vie.

Notre monde est ainsi fait, que l'individu ignore de plus en plus ce qui compose les objets qu'il utilise au quotidien. A l'ère du produit "à jeter après usage" et de la surconsommation, la connaissance des objets qui peuplent notre quotidien est de toute façon inutile, diront certains…
 Que nenni, comme bien d'autres objets de consommation courante, le briquet recèle dans ses entrailles bien des surprises. Nous allons, dans les lignes qui suivent, analyser le potentiel du briquet à gaz, en nous mettant par exemple dans la peau du fumeur imprudent bloqué dans un coin de nature avec son seul briquet.

Un briquet a gaz est généralement constitué : - d'un corps en plastique faisant office de réserve de gaz, - d'un dispositif d'ignition, - d'un dispositif d'ouverture - fermeture de la réserve de gaz, sous pression.
Le survivant veillera à choisir un briquet à gaz pourvu d'un dispositif d'ignition à pierre, et non piézo-électrique. A privilégier également : un briquet à corps en plastique translucide, qui permet le contrôle du niveau de gaz dans le réservoir.
Ici un briquet basique :

Là un BIC présentant quelques avantages par rapport au précédent, comme nous le verrons plus loin :

Astuce 1 - Allume feu

Une fois la réserve de gaz épuisée, il reste évidemment possible de faire du feu. Le système d'ignition est en effet constitué d'une pierre à feu. Au préalable, il convient d'enlever la pièce en acier faisant office de paravent. Pourvu de l'amadou idoine (des cigarettes réduites en charpie par exemple), un feu peut alors être allumé simplement en actionnant la molette d'allumage, afin de créer une gerbe d'étincelles.

Astuce 2 - Lame improvisée

Il est possible d'improviser une lame à partir du briquet, et plus particulièrement de la pièce en acier faisant office de paravent. Celle-ci se détache facilement sans outil. Une fois démontée, cette pièce doit être mise à plat et martelée sur une surface dure (un caillou, une boucle de ceinture…), puis patiemment affûtée sur une surface rugueuse (pierre, objet métallique ou minéral quelconque).
 A noter que l'acier utilisé pour fabriquer cette pièce est très pauvre en carbone et plutôt mou. La pièce est donc facile à mettre en forme et à affûter. La contrepartie, c'est que le tranchant n'est pas durable et que la lame est inefficace sur une pierre à feu.

Astuce 3 - Combustible

Le corps en plastique du briquet constitue un combustible acceptable - et certainement toxique ! - pour alimenter un feu. Pour l'utiliser, il convient de le râper au moyen d'une lame, par exemple celle improvisée ci-dessus.

Astuce 4 - Kit de pêche

Grosse déception lors du démontage du briquet rose : celui-ci ne contient qu'un seul ressort ! Ceci limite singulièrement le potentiel de détournement des composants du briquet.

Sur les briquets BIC par contre, les systèmes d'ignition et de libération du gaz ainsi que la valve du réservoir sont chacun pourvus d'un ressort mis en compression. Pour accéder à ces 3 ressorts, il convient de démonter tout d'abord la molette située au-dessus de la pierre à feu. Attention : le ressort est sous tension et se perd facilement si vous ne le maintenez pas en place pendant le démontage de la molette.
Le second ressort est situé sous le bouton actionnant la libération du gaz. Le 3ème est quant à lui situé sur la valve libérant le gaz.

Le ressort le plus long peut faire office de ligne. Une fois déroulé, on obtient un filin d'environ 20cm de long. Les ressorts les plus courts peuvent quant à eux être transformés en hameçons. Certes leur résistance est limitée, mais elle devrait suffire à attraper des poissons de petite taille. Pour couper le ressort à la bonne longueur, un objet dur (caillou, lame improvisée) est nécessaire. Une fois mis en forme, l'hameçon improvisé devra être affûté.
D'autres composants métalliques peuvent faire office de lest, comme la molette par exemple. En guise de flotteur, on peut utiliser un morceau du corps en plastique du briquet, qu'on aura pris soin au préalable d'exploser avec un objet dur quelconque.

La ligne assemblée :

Astuce 5 - Allume feu bis

Une fois les ressorts et la molette extraits, on perd la fonction initiale du briquet, qui est d'allumer un feu. Pour la retrouver, on peut introduire dans le logement accueillant le ressort de la pierre à feu un débris quelconque (morceau de bois), puis remettre la pierre à sa place. Pour utiliser la pierre, il "suffit" de trouver un morceau de métal rugueux, ou bien un caillou voire un morceau de verre, un firesteel étant également utilisable avec ces 2 derniers items.

Astuce 6 - Collet

Le piégeage est loin d'être une priorité en situation de survie, mais autant connaître le truc, on ne sait jamais... Pour fabriquer un collet on utilise le ressort le plus long, déroulé au maximum. L'acier utilisé pour fabriquer les ressorts présente la particularité de conserver, dans une certaine mesure, une mémoire de forme. Ceci est particulièrement efficace lorsqu'il s'agit d'attraper de petits rongeurs genre loir ou écureuil (pour la taille supérieure le collet improvisé risque de ne pas être suffisamment costaud).
On commence par façonner le ressort en lui donnant une forme recourbée à une extrémité :

On forme ensuite une boucle assez large. On notera à propos que la présence d'ondulations permet de bloquer la boucle en position ouverte.

Une bébête se présente, passe la tête dans la boucle, et paf ! Le ressort retrouve sa forme initiale, et le piège mortel se referme sur la pauvre créature !

A l'occasion je montrerai comment placer ce piège. Ce qu'il faut savoir : en règle générale les petits rongeurs vivant dans les arbres aiment aller au plus court lorsqu'ils se déplacent. On commence donc par repérer un arbre susceptible d'abriter des rongeurs. Un simple bâton placé contre le tronc (pour l'animal ce bâton représente un raccourci) et auquel est attaché le collet peut alors suffire à piéger l'animal.

Rammstein

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire