10/12/2012

Exercice d'évacuation.

  



"Je me suis donc programmé un petit exercice d'évacuation de mon domicile, avec comme scénario tout simple "s'éloigner d'un danger quelconque, pendant une quinzaine heures" et le tout à pieds.

 Je n'ai pas à proprement parlé de BOB, comme matériel j'ai donc à peu près ce que "monsieur tout le monde non préparé" à généralement en possession chez lui et je l'espère penseras à prendre au minimum si il faut dégager vite fait."

Belenos a renouvelé cette expérience plusieurs fois au cours de l'année 2011/2012 et nous fait partager  ses sensations...




Sam 08 Oct 2011

"- Condition météo : très chaud et ensoleillé lors du départ en plein milieux d'après-midi, un poil frais la nuit (13°c), aucun vent.

- Environnement et distance : départ depuis un petit bourg de bord de mer, plongeon quasi immédiat dans le cordon dunaire pour rejoindre un bois à 5.5kms.

- Matériel : *EDC de base dans une petite sacoche : Sak, mini lampe LED, 2 briquets, pansements, compresse et médocs anti-douleurs, bout de tissu, *Sac à dos : une bâche 3x2m camo, radio AM/FM/SW, un plaid, un sac poubelle, un pull très, trop léger, paracord, 2 litres d'eau, un quart, un paquet de cahouète, un boîte de sardine, quelques gâteaux secs, thé/café en sachets.

- Vêtements sur moi : comme "monsieur tout le monde" quand il fait beau et chaud, pantalon léger, t-shirt, basket, casquette.

Pour rajouter un peu de piment à ce petit scénario, je me suis mis en tête d'être discret et d'éviter au maximum la population, (ce qui n'était pas chose aisée du fait du beau temps attirant beaucoup de promeneurs et de plagistes dans mon coin) mais en me tenant informer des "événements" grâce à la radio.

--> Résultat du test :

- En empruntant les sentiers dunaires les moins praticables et les plus éprouvants, j'ai donc bien éviter au maximum les regards de bipèdes potentiellement hostiles en K2KK, en contre partie je me suis pas mal fatigué sous cette grosse chaleur, le vrai coup de trop chaud n'était pas loin, ça a donc été l'occasion au bout de 4kms de me poser à l'ombre des premiers pins assez éloignés du sentier balisé pour m'hydrater longuement (merci le bout de tissu dans l'EDC) et d'écouter les informations en testant ma petite radio.

- J'ai laisser le soleil décliner et mes pieds dégonfler un peu avant de chercher un lieu de bivouac dans le bois pour la soirée et la nuit. Le dernier gros kilomètre à lui aussi été assez éprouvant la température était encore bien élevé et j'ai bêtement encore trop presser le pas, bref je me suis mit une seconde fois dans le rouge...

- Une fois la place de bivouac trouvée, le montage du camp à été des plus sommaire : la bâche tendu vite fait, le plaid en guise de tapis de sol, je n'avais plus l'énergie d'en faire plus, je soupçonne même que le coup de chaud m'a embrouiller l'esprit pour faire mieux niveau installation, je me suis par exemple galéré à vouloir tailler des piquets pour la bâche alors qu'une grosse branche à finalement mieux fait l'affaire par la suite.

- Deux joggeurs vêtu d'orange fluo sont passés à 15 mètres sans me voir ce fût un point positif niveau camouflage du campement. La nuit est donc doucement tombé au son de ma radio en sourdine, j'ai à peine dormit 3 heures, un peu froid, mal installé...galère jusqu'au départ vers sept heure.

En conclusion l'expérience aura été positive surtout au niveau discrétion ainsi que le petit test de ma radio, je me suis rapidement mit hors de porté des ennuis potentiels liés à la trop grande proximité de mes congénères, mais comme répétés plusieurs fois ma gestion de la fatigue de la marche par ce temps chaud à été plus que moyenne et c'est beaucoup reportée sur la mauvaise installation de mon camp et la nuit qui s'en est suivie.

A renouveler sous peu, un peu mieux équipée (Mora, frontale, tapis de sol, poncho et vêture suffisante en plus)."




En fait quand je dis que je n'ai pas de BOB, c'est plus du fait que ce sac et ce qu'il y à dedans est bien peu garni pas rapport à ceux que je vois listés ici, surtout niveau bouffe et fringues tout prêt dedans.

Je suis parti très vite de chez moi, le temps de remplir ma gourde, de chopper une autre bouteille d'eau, prendre mon EDC, enfiler mes chaussures et c'était parti Smile

Pour valider le titre un peu racoleur "Exercice d'évacuation" il me fallait évidemment vite dégager de chez moi et vite m'éloigner du "danger".

En fait en y repensant on peut dire que, oui, j'ai bien un BOB, c'est juste qu'il y manque quelques trucs, mais là pour une quinzaine d'heures et par ce temps chaud, il y manquait pas grand chose, s'il m'avait fallu y passer une journée et une nuit en plus c'était tout à fait jouable.



Dim 30 Oct 2011

" Alors déjà, levé à 4h et rentrer à 5h (d'ailleurs c'était plutôt 5h30), c'est parce que je n'ai pas eût le choix, juste avant de partir (comme par hasard) j'ai appris que j'étais de corvée d'emmener ma belle-fille à son apprentissage de pâtisserie le lendemain matin...

Bref, le trajet c'est très bien passé, j'ai marché assez rapidement quand même mais en évitant les passages dunaires trop galères, la T° de l'après midi était très agréable pas loin de 20°c je pense.

Pour ce qui de l'équipement pour passer la nuit et l'installation du bivouac :

En fringues pour la nuit, sous-vêtements spécial froid, futal normal, bon sweat polaire "Géologic" de chez D4 (trouvé dans une poubelle...), grosse veste polaire par dessus et un bonnet.

J'ai monté ma bâche bien plus bas que l'autre fois et en 3 minutes chrono grâce à deux tendeurs (c'est formidable pas besoin de s'emmerder avec la corde et faire des noeuds), en tapis de sol le pare-soleil qui à fait correctement son boulot.

J'ai dormis environ 4h (c'est toujours 1h de plus que l'autre fois), j'ai aussi eût très légèrement froid vers 3h du mat' mais vraiment rien de méchant.

Ce que cette nouvelle expérience à mit en évidence, c'est que j'ai trouvé ma limite "nuit sans sac de couchage et sans feu" elle se situe donc vers les 8/9°c, au pire j'avais en plus si vraiment besoin mon t-shirt du trajet légèrement humide de sueur que j'avais mit à sécher, une paire de chaussettes en laine, mon poncho et de quoi mettre en route mon réchaud en boîte de conserve.

Malgré le fait d'être obligé de se lever à 4h du mat' ce fût un exercice que je considère comme positif et instructif, j'ai aussi testé mon petit Mora et "nettoyé" les abords de mon coin bivouac pour une prochaine fois.
"

Mar 24 Jan 2012

" Bon je mettais plus ou moins promis de ne pas ressortir bivouaquer dans les bois avant la fin mars mais j'ai pas pu résister, c'est de la faute au réchauffement climatique, il a fait entre 6°c et 8°c au plus froid de la nuit.

Ce coup là par contre j'y suis aller en voiture, j'ai donc eût a marcher qu'un petit kilomètre en forêt, j'ai aussi emmener mon sac de couchage D4 S20°c.

J'ai pas eu froid du tout, j'ai même eu limite chaud, pas besoin de ma grosse veste polaire je m'en suis servi comme oreiller et ce coup ci j'ai presque bien dormi de a peu près 23h jusqu'à 3h30 puis de 04h a 06h, donc 6h30 de sommeil presque comme à la maison Smile

Sinon rien d'extraordinaire, il me manque toujours une frontale et une petite lanterne, mon "tapis de sol" à 2€ arrive en fin de carrière et la forte humidité m'a empêché de faire un feu digne de ce nom.

Une chose qui m'étonne toujours c'est l'efficacité de la scie de mon SAK, j'ai dû couper quelques branches emmerdantes et limite dangereuses, c'est de la petite évidemment mais la scie du SAK est largement suffisante, allié au Mora c'est impeccable.
"


Dim 26 Fév 2012

" J'ai été conjurer le sort vendredi.

Il faisait le même temps hyper humide que lors du fiasco de fin novembre, c'était peut être même pire, dès le milieux d'après-midi un brouillard de fou dans les dunes et une mer déchaînée, ambiance apocalypse garantie Very Happy

Ca c'est super bien passé malgré l'ambiance forêt tropical de mon bivouac, je "maîtrise" de mieux en mieux mon sujet et je crois qu'à force je développe aussi une bonne tolérance aux conditions rustiques, parce que pour pouvoir y aller a pieds et emmener mon sac de couchage j'ai du laisser chez moi ma grosse veste polaire et ne pas prendre plus d'1 litre de flotte.

Niveau équipement, une chose certaine, mon matelas (pare-gel pour pare-brise) a 2€ à fait sont temps, le contour s'est décousu et glisse vraiment trop, je vais donc le changer pour un matelas Therm-A-rest, sinon, un vrai sac à dos de randonnée devient nécessaire autant pour le confort que pour la capacité d'emport car le mien n'est finalement qu'un sac a dos "d'écolier" de 35 litres
."


  Ven 23 Mar 2012

 Allez hop il fait trop beau pour pas en profiter, direction MES dunes et Ma forêt, au programme : du plaisir Smile
Pis faut que je teste mon nouveau matelas ainsi que ma petite Lanterne Micro Lantern UCO ça va être bien sympa, pas très survival mais plutôt buschcraft à la cool.

 Alors, le matelas est vraiment bien, bien épais, confortable, ne se salit quasiment pas, impeccable, je le recommande vraiment si vous n'êtes ni trop grand mais surtout ni trop large. La petite lanterne fait le boulot pour lequel je l'ai acheté, c'est à dire "un point lumineux" faut pas en attendre plus vu la taille mini et évidemment le fait quelle ne soit alimentée que par une bougie chauffe plat.

Mer 22 Aoû 2012

D'ici à peu près deux semaines la saison des sorties bivouacs va reprendre pour moi, j'ai hâte Smile j'ai acquis je pense une bonne petite expérience durant la dernière saison avec des échecs et heureusement de belles "réussites".
Je ne les ai pas toutes reportées ici mais j'ai bien dû faire une bonne dizaine de sorties en tout et y'a pas de secret c'est bien l'expérience et l'acquisition d'un tout petit peu de matos en plus qui a fait une énorme différence sur les dernières sorties bivouacs. Quel plaisir immense pour moi que de parcourir mes dunes et mes bois quand le temps est humide et frais, d'y passer de super soirées et d'y dormir, c'est vraiment le pied Smile

Au programme cet automne, hiver et printemps à suivre, pas mal de bushcraft, par exemple apprendre à construire un semblant d'abris en bois sous forme de 2 pans, un peu comme un tarp fermé d'un coté mais en branche.  


Jeu 20 Sep 2012

Retour de la première sortie bivouac de la saison après 3 mois d'abstinence pour cause de : "p***** de touristes partout".

La T° la plus basse m'a surpris à peine 5°c ! Du coup j'ai pu tester mon nouveau sac de couchage T° confort +9°c (acheté un vingtaine d'€...), impeccable, avec juste des sous vêtements "spécial froid", pantalon + un petit pull super léger, j'ai même eu un poil chaud par moment.

Egalement nouveau sac à dos, 75 litres c'est un peu overkill mais ça change tout par rapport au 35 litres d'avant.

J'ai répertorié un véritable champ d'Immortel d'Italie dans les dunes (soit disant que ça ne pousse qu'en pourtour méditerranéen ) ça sent bien bon le curry, apparemment ça s'utilise pour faire des huiles anti hématomes, anti douleurs inflammatoires et soigne les troubles de la circulation sanguine. Son huile est d'ailleurs surnommée « huile du boxeur ».

Beaucoup de chardons roulant/roland, dont on peu manger la racine après cuisson, quelques arboussiers aussi.


Belenos

Lire la suite..
http://www.le-projet-olduvai.com/t4871-exercice-d-evacuation#83941

 

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire