28/07/2015

Mes panneaux solaires...retour sur 10 ans d'expérience par atanar







Animé depuis le début de la construction de mon habitat par l'installation de panneaux de production d'eaux chaudes, il m'a néanmoins fallu attendre quelques années avant d'avoir le budget nécessaire.


Ceci étant, mes panneaux ont désormais dix ans d'âge et je pense avoir le recul nécessaire pour en tirer un bilan.

Une photo pour commencer:



Comme vous pouvez le constater, j'ai du monter ces panneaux sur une dépendance (cabane des enfants), la pente et l'orientation de l'habitation ne s'y prêtant pas. Entre cette même cabane et la "centrale" solaire, il y a 20 mètres de distance. Il a donc fallu procéder a l'enfouissement des tuyaux du liquide caloporteur: une après midi, quelques potes, et bières plus tard, c’était fait.
Une "petite foret" jouxte mon installation et comme les panneaux sont proches du sol, je dois régulièrement faire du ménage dans la végétation afin de préserver le meilleur ensoleillement possible.

Je désirais au départ exploiter au maximum la ressource solaire, j'ai donc recouvert complètement la surface de toit disponible (agrandie pour l'occasion), je dispose ainsi de 12 m².
Pourquoi une telle surface? car je souhaitais aussi par là même soulager ma chaudière fuel.

Il ne m'a malheureusement pas été possible de mesurer la gain en terme de consommation de fuel, car la chaudière et le système solaire ont été installé conjointement. Ce que je peux mesurer de facto c'est ma conso de fuel annuelle: 1000 litres, ce qui dans ma région et comparé à la consommation des voisins reste très raisonnable. Je précise que je n'engage la chaudière que dans les mois les plus froids, Au début de l'automne et printemps, un poêle a bois vient réchauffer les soirées fraîches.

Il en demeure que je suis autonome en eau chaude sanitaire des mois d'avril à octobre (selon ensoleillement bien sur). Il y a deux ans notre ballon électrique a lâché fin mars et je n'ai procédé à son changement qu'au mois d'octobre...même pas mal :p
Faut dire que je dispose d'un ballon de stockage de 750 litres...de quoi voir venir.

Niveau maintenance, pas grand chose a signaler si ce n'est la remise en pression du liquide caloporteur, une à deux fois/ans. Ainsi qu'une petite surveillance durant les mois les plus chauds: lorsque la température s’élève rapidement dans les panneaux, il arrive que le système se mette en "sécurité" et stoppe les échanges de flux. La température monte alors rapidement et très fortement (190/195 c°). J'active alors la circulation forcée et tout rentre dans l'ordre.

Je n'ai pas d'outils de mesure précise du gain financier par rapport à l’investissement, mes panneaux continuent de produire et continueront longtemps.
Mais ce qui n'a pas de prix et demeure une réelle et profonde satisfaction c'est cette petite autonomie que cela ma procure. Les belles journées ensoleillées, je ne manque jamais de remercier le soleil pour ses bienfaits. Cette installation m'a permis de "m'ancrer" un peu plus dans mon environnement et d'y trouver un peu plus de cohérence.

Je reste disponible pour répondre à vos éventuelles questions.
Atanar

http://www.le-projet-olduvai.com/t9020-mes-panneaux-solaires-retour-sur-10-ans-d-experience#151121

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire