02/07/2014

La survie en mer par Balboa


 

" Vivant en Bretagne, prêt de la mer, dans une ville portuaire moyenne, dans ma tête de survivalisme, j'ai immédiatement pensé à évacuer la zone de guerre en bateau..."

Tout l'argent que je vais donc gagner n'ira donc pas dans l'achat d'une maison ou un apart.



Ce bateau sera un voilier à 2 mâts (donc soit un ketch, soit une goélette), 2, car en cas de tempête, si un mât casse, il m'en restera un autre. Il y aura un moteur de 30 à 50 chevaux, car c'est indispensable pour manœuvrer dans un port, l'alternative quand je n'aurai plus d'essence, sera le mouillage, dans une crique abritée, il y en a plein en Bretagne. 

La coque sera de préférence en métal, il me semble que ce sera plus solide que le plastique, le bois, la fibre ou le fibro-ciment.

J'ai déjà prévu des aménagements, panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaire, éolienne. Un réservoir d'eau démesuré (je le ferai faire sur mesure), des rations, des conserves, des produits longues conservations..
En mer, entre les escales, je pourrai manger du poissons, des algues (ils en existent des comestibles) et je récupérai l'eau de pluie.

En cas de problème en France, je n'hésiterai pas à partir, quitter ma famille (grands-parents, oncles, tantes, cousins) et amis ne sera pas un souci, mes parents ayant un voilier, je fais confiance à mon père qui est en accord avec mes idées.
En attendant d'avoir acheté le bateau, je me prépare à une survie sur terre.

Je garde mon projet de destination secrète afin d'éviter que des milliers de gens y soit avant mon arrivée, je peux vous dire que ce sera une ile (le bateau est juste un moyen de transport, et non pas une maison dans laquelle j'habiterai définitivement).

Je pense avoir tout dit sur mon projet, n'hésitez pas à me poser des questions, ma méthode n'est pas forcément la meilleur, j'abandonnerai et je quitterai tout, en laissant famille, amis, maison familial, réseau professionnel etc... psychologiquement.. vous imaginez?

PS: boire de l'eau de mer rend fou en quelques jours, il est possible de la couper avec de l'eau douce mais faut avoir l'estomac bien accroché.

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire