06/01/2013

Spray OC/C.S. gel ou gaz par DeLaPerouse



Spray OC/C.S. gel ou gaz

Apparaissent souvent dans les BOB une bombe de gaz lacrymogène (gaz CS) ou une bombe dite "bombe au poivre.


Effectivement, ce genre d'accessoire de défense est intéressant et peut s’avérer utile.

Cependant, je viens apporter quelques précisions, pour les déconseiller fortement.

En effet, même si certains ici sont suffisamment aviser pour que mes conseils ne leur apprennent rien, je me demande combien on déjà fait l'utilisation "dans l'action" de ce genre de bombe.

Le premier problème, et de taille, est la dispersion de ce gaz C.S
En général, les petites bombes de poches ne jettent pas le gaz très loin et a moins d'un appuis démesuré sur le déclencheur, ne projettent qu'une dose raisonnable.
Les bombonnes plus gros modèles (à poignée) même après un appuis bref, lâchent quand a elle un nuage déjà plus conséquent et sur une large zone.

Le soucis étant qu'outre la Loi de Murphy, qui invoquera une bourrasque de vent dans votre direction au moment même ou vous appuyez pour gazer votre cible, il y aura de toute façon un nuage de gaz dans la zone ou vous vous trouver.
Et a moins de partir en arrière, en sprintant, en même temps que vous balancez du gaz et ce sans aucun vent, vous êtes a peu pret sur et certain d’être partiellement atteint par le gaz, voir autant que la cible.

Les effets pour quelqu'un qui n'est pas habitué du tout a ce genre de gaz peuvent etre très contraignant selon la dose reçue.
Cela va aller de l'impossibilité de voir quoi que ce soit pendant quelques minutes, en passant par l'asphyxie partielle, la toux, la désorientation , voir la panique.
Pour une forte dose de gaz en plein visage, vous pouvez même espérer recracher votre dernier repas et tout ce qui traine dans vos boyaux.

Tout cela pour dire, qu'outre la difficulté a viser une cible, vous avez surtout plus de chance, au final, de vous immobiliser vous même que de neutraliser l'adversaire en utilisant ce type de gaz.

C'est pourquoi je les déconseilles vivement aux néophytes, leur conseillant cependant le GEL CS.

Le GEL n'a que des avantages:
_possibilité de réellement viser une cible.
_Se fixe au contact de la peau et du tissu sur la cible.
_N'est pas volatile, ne reviendra pas vers vous.
_aussi efficace que du gaz question neutralisation d'un individu agressif.
(précisons qu'une "vague" de gel peut cibler plusieurs individu, aussi efficace donc qu'un nuage de gaz sur un groupe)

Résumer:
_le GAZ CS c'est pas bien.
_Le GEL CS c'est bien.

Tout cela bien entendu dans une optique de défense individuelle.

Enfin, et juste pour information (au cas ou).
Pas de gaz ou gel CS sur les animaux....essayez de gazer un chien dangereux, vous courrez a la mort.
Le poivre par contre peut etre envisager concernant les animaux, ce qui lui donne, du coup , un certain intérêt
 .
DeLaPerouse

Tout d'abord : éviter la confrontation. Éviter les zones qui craignent, désescalade, apaiser, filer son fric au besoin, etc. Si on doit effectivement utiliser une bombe lacrymo :

Premièrement, pas dans le BOB : dans la poche de la veste, hyper accessible, réflexe de mettre la main dessus en cas que ça craint. A noter que quelqu'un qui vous voit mettre la main dans la poche risque de réagir par précaution, donc être prêt à passer au deuxièmement.

Deuxièmement, on ne brandit jamais une bombe sans l'utiliser (qu'elle soit à gaz ou à gel). Ce n'est absolument pas une arme dissuasive. Dès qu'on a pris la décision de l'utiliser (c'est à dire en situation de légitime défense), on la sort, on vise sommairement et on appuie immédiatement dessus un bon coup. Si c'est un groupe, on balaie devant soi. Ainsi, on diminue très fortement le risque d'être désarmé et de la voir retournée contre soi.

Troisièmement, immédiatement après, on sprinte dans la direction opposée. Gel ou gaz, on ne traîne pas dans la zone : soit on risque de respirer soi-même du gaz, soi on risque de tomber sur un combattant qui pour une raison X ou Y, reste opérationnel malgré ce premier arrosage, et vous éclate la tête. Si la bombe n'est pas vide, on peut en remettre une dose au jugé, dans son dos, sans cesser de courir.

Gel ou gaz, on parle d'une petite arme de défense, très limitée en portée et en efficacité, et qui peut se retourner contre vous. Si on doit l'utiliser (en situation de légitime défense), c'est sans hésitation, et en fuyant immédiatement après.

Cela étant dit, d'accord pour dire OC>CS et gel>gaz. Cela n'enlève rien aux considérations ci-dessus.

Barnabé


Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire