06/01/2013

Quel sac à dos ?


Bon, je propose d'appréhender le problème différemment. Ton véhicule d'évacuation est un vélo, tu dois donc choisir le contenant de ton BOB de telle sorte qu'il s'adapte à un/des porte-bagages.



Au cas où ton vélo est endommagé mais peut encore rouler (au moins sur une roue), il te reste la possibilité de le pousser, ou de bricoler une brouette de fortune. Tes bagages peuvent alors rester sur le vélo.

Si pour X raison tu dois te séparer du vélo, et si tes sacs ne sont pas directement transportables, il te faut un moyen de portage supplémentaire. Dans ce cas, tu peux t'inspirer de l'idée de Stalker et transférer sur une claie de portage tes sacoches. Pas pratique, pas très MUL, mais faisable.

Autre option, tu te trimballes un sac à dos léger d'une cinquantaine de litres maxi VIDE sur le porte-bagages, à utiliser pour continuer l'aventure à pied, après y avoir au préalable transvasé le contenu des sacoches.

Rammstein
je me dois de nuancer les louanges qu'on porte chez moi aux sacs Karrimor.

Concrètement, Karrimor c'était une SUPER marque il y a 10 ans. Probablement l'une des meilleures du monde, et ils ont bâti une solide renommée sur la robustesse de leurs sacs, mais aussi sur leur ergonomie. C'était du temps où les sacs étaient cousus en Europe... Maintenant, comme beaucoup d'autres boîtes, Karrimor a souhaité augmenter ses marges. Donc ils ont délocalisé la prod, adouci les normes de qualité, et taillé un peu dans le coût d'achat des produits.

Là où il y a 10 ans on trouvait du Cordura 1000 de marque DuPont, maintenant on trouve du machin bizarre 1000 qui extérieurement ressemble bien à du Cordura 1000 mais dont l'enduction n'a rien à voir. Là où il y à 10 ans on trouvait des gros zips YKK, maintenant on trouve des petits zips sans marque, etc. La finition est encore bien, mais pas supérieure à n'importe quel autre sac à dos produit en Asie. Bref... si le but c'est d'acheter Karrimor pour avoir la garantie d'un truc vraiment solide, je dois nuancer...

Perso, j'ai un Karrimor Sabre 45. Je le déteste. Il est très peu confortable, pas du tout imperméable (moins que la moyenne), et après seulement quelques mois l'enduction commence à se barrer, et il se découd par endroits. Un des moniteurs du CEETS, Pics, en a acheté un. Premier serrage de la ceinture : CRAK. Le truc s'est déchiré.

Bref...

Pour ce qui est de la taille du sac à utiliser... Je suis en train de préparer un dossier un peu complet en photos avec moult explications sur mon BOB à moi, donc je ne vais pas tout vous livrer aujourd'hui. Ceci dit, j'ai pu à maintes reprises vérifier un théorème établi par Kartoffel, aussi appelé Théorème de la Patate, qui s'énonce comme suit :

TOUT SAC EST TOUJOURS UN PEU TROP PETIT

(c'est valable aussi pour les apparts, les garages, les étagères, etc.)

Quand je sors un sac de 30 litres pour partir en stage ou en rando, je le remplis, et j'attache trois merdes dessus. Si je prends un 45L, idem. Et si je prends un 65L, idem.

Au final, ce qui compte, c'est déjà d'avoir les quelques éléments réellement essentiels dans un sac robuste et au design ultra-simple (une grand poche et une petite poche dans le rabat, deux sangles de compression, et un système de portage confortable pour celui qui doit le porter).


Da a écrit:
Pour le Bergaus Munro, c'est pas un peu génant qu'il n'ait pas de poches ventrale & de coté ?
Perso, je m'en sers souvent pour la gourde, le pancho, etc...



Perso, j'aime pas les trucs organisés avec plein de petites poches. En réalité, sur le terrain, je bourre tout en vrac dans le sac.

Intuitivement, on dirait que c'est moins pratique, mais en fait tu mets plus de trucs dans une grande poche de 30L que dans 5 pochettes de 6 litres (par exemple). C'est géométrique.

Par ailleurs, rien ne t'empêche de sangler une pochette sur le sac au besoin.

Moi, j'organise mes sacs en modules. Chaque module, ou presque, est contenu dans un ziploc :

- module bouffe
- module hygiène (PQ, brosse à dents, savon, alcool en gel)
- module orientation (carte, boussole, GPS, crayon papier...)
- module premiers secours (pansement compressif, patati patata)
- module "bordel" (micropur, allume-feu, frontale, duct tape etc.)

 
Çafait des sous-catégories qui sont facilement accessibles en fonction des tâches. Les trucs qui servent souvent se retrouvent naturellement au-dessus. Les trucs qui servent en fin de journée se retrouvent au fond. Le duvet est toujours au fond dans son sursac, par exemple. Je n'utilise jamais le sac de compression : je gagne 20% de volume en bourrant le sac de couchage au fond du sac à dos, comme ça y'a zéro espace perdu.


Les gros objets comme le tapis de sol ou le poncho sont souvent attachés sur le sac.

Bref voilà quoi. C'est mon système à moi. Ca marche pour moi, mais chacun ses goûts hein
A force de galérer, j'ai appris que très peu de matos est vraiment indispensable, mais j'ai aussi appris à quel point ce matos là est vraiment indispensable.

J'ai ma liste des 15 objets fétiches, qui peut se réduire à 4 objets quand on est vraiment un gros blaireau comme moi...

- couteau à lame fixe simple et robuste
- poncho robuste (ABL, US, ou BW) ;
- briquet bic (pas une merde de station service)
- quart ou récipient qui va au feu.



Perso j'utilise plus ce système (sac à dos qui possède une poche pour les poches à eau (style kamelb**k)). Y'a tjrs des fuites, des emmerdes... un jour en raquettes par -20 j'ai fait une chute sur le dos. Pas longtemps après, je me suis senti de l'humidité sur les fesses... et plus de flotte dans le tuyau (qu'il faut déjà sacrément gérer par temps froid si tu veux pas qu'il gèle tout simplement : faut le vidanger à chaque fois que tu bois dedans). J'avais explosé la poche à eau. Le temps que ça sorte du sac et que je m'en rende compte, mon duvet était TREMPE. J'étais à 2 jours de marche de la voiture, et à 8h de marche du refuge le plus proche. Ca a été bien la merde pour le coup. Je suis passé en mode survie, ce jour là.

Depuis c'est la bonne vieille gourde rigide, la bouteille d'eau minérale (très très bien ça), ou la poche à eau renforcée en nylon, sans tuyau... la grosse outre, quoi. Solide. Que tu peux marcher dessus et qui tient.


David Manise

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire