12/12/2012

Faire son bois par Kraveunn




Petit topo pour illustrer, à l'intention de ceux qui découvrent, le sujet de la coupe et du conditionnement du bois de chauffage.
N'ayant pas d'arbres à couper cette année, je vais commencer par la fin ; soit par la découpe en bûches.


Attention : ce travail est dangereux et, si vous êtes novice, commencez toujours par une formation sérieuse auprès d'un professionnel et renseignez vous sur les assurances nécessaires qu'il est bon de contracter pour être couvert en cas d'accident ou de dommage. Chaque année des gens se tuent, ou se blessent, en coupant du bois ; en cause l'inexpérience, l'inattention, l'absence de protections, etc.

Matériel minimum nécessaire pour scier ses billes de bois : 

  • gants de protection pour se protéger des échardes,
  •  lunettes de protection pour éviter les projections de sciure, de copeaux et d'échardes, 
  • casque antibruit ou bouchons antibruit pour préserver ses oreilles 
  • et chaussures de sécurité coquées pour protéger ses pieds d'éventuels chocs (écrasement par une billes de bois)







 Personnellement j'utilise une scie actionnée par la prise de force d'un tracteur ; un bon vieux Massey ferguson. 
C'est une fabrication maison ; l'oeuvre de mon paternel. 
Comme vous pouvez le constater elle n'est pas du tout aux normes ; pas de bouton d'arrêt d'urgence, pas de protections, etc et une courroie de transmission apparente dont il faut se méfier comme de la peste et raison pour laquelle on évite de porter des vêtements amples afin de ne pas se faire accrocher et amocher. 
Optez pour du matériel normalisé et sûr. Vous pouvez, par exemple, utiliser une scie électrique.



La courroie :


La prise de force :


Vue de dessus :


La courroie, pour bien adhérer aux "roues" de transmission, donc pour ne pas patiner, donc tourner par à-coups et surchauffer, doit être régulièrement enduite de résine dans sa partie interne ; environ toutes les heures. Résine que je fais fondre préalablement à la sortie du pot d'échappement du tracteur



Attention : respectez bien le sens de rotation des "dents" de la lame : les dents doivent être tournées dans le sens de la rotation.
 Attention : coupez les billes de bois, de bonne taille (jusqu'à environ 15-20 cm de diamètre environ), en respectant le sens de la rotation de la lame, c'est-à-dire que la lame doit tourner vers vous. 
En cas contraire votre bille de bois n'appuiera pas sur votre plan de travail et elle risque alors d'être éjectée... et, surtout, vous ne pourrez pas couper votre bois.
Surtout : faites attention à vos doigts ; ne les placez pas trop prêt de la lame et surtout pas dans sa trajectoire... sinon zip ! les doigts.


Bref, à ne pas pratiquer si vous êtes un total novice.

Sinon j'ai des arbres à couper cet automne ; normalement. On verra alors ce qu'il en est de la coupe des arbres. En attendant, voici mon matériel :

Autrefois j'utilisais une tronçonneuse thermique McCulloch, lourde mais très robuste :



Aujourd'hui j'ai opté pour une STIHL, plus légère et plus sûre (sécurité anti-rebond, etc) :






Situation sur le terrain, maintenant.

Les arbres abattus sont débités en billes de 90 cm environ, pour la simple raison que mon foyer fait 50 cm et que je conserve une marge de sécurité de 5 cm pour que ça rentre à l'aise (90 cm coupés en deux = 45 cm). Billes qui sont fendues et mises à sécher en tas, durant un à deux ans, ou plus si couverts d'une bâche. Ici c'est du frêne et du chêne, vieux de deux ans.










 La charrette en bois est une "bousse", sorte de charrette avec benne basculante ; elle sert habituellement à transporter du fumier, des feuilles... ou du bois. Sa contenance est de 2 mètres3. Mais vous pouvez utiliser remorques de voiture, brouettes, etc ; toutefois prenez du costaud pouvant supporter beaucoup poids.
Perso j'ai le matériel nécessaire et en nombre - on est grosbill ou on ne l'est pas mrsgreen ; l'utilité de faire des économies sur le chauffage - auquel cas c'est toute votre organisation qu'il faudra adapter aux circonstances et à vos moyens.





 La remorque est disposée à portée, de manière à pouvoir y balancer facilement les morceaux de bois depuis la position de la scie. Si vous êtes plusieurs vous pouvez vous organiser afin de faire la chaîne ; l'un d'entre vous peut ainsi faire passer les billes de bois à celui qui coupe et celui qui coupe passer le bois débité à un troisième larron qui le plongera dans la remorque.
Les vaches sont des animaux très curieux : mrsgreen





Prêtez une attention toute particulière à ce qui suit. La position des doigts est importante.

Photo ci-dessous. Aie ! Danger ! Mauvaise méthode ; ici vos doigts dépassent et sont exposés. Doigts exposés = doigt sectionnés. Le pouce préhensile est le plus important de vos doigts... enfin si vous êtes foutus comme tout le monde. mrsgreen Au cas ou vous vous feriez quand même attraper par la lame et si vous avez une glacière à votre portée : Que faire pour les victimes d'amputation ? Et n'oubliez pas : "pas de bras doigts, pas de chocolat". mrsgreen




La bonne méthode ; pouces dans le prolongement de la main, non exposés. Étant donné que pour prendre la photo mon autre main était occupée, imaginez que chaque main vient se positionner à chaque bout de la bille de bois et de part et autre et à bonne distance de la lame de la scie :





N'oubliez pas de couper vos bûches à la bonne longueur, afin qu'elles puissent rentrer dans le foyer de votre poêle à bois, de votre cuisinière à bois, etc. Vérifiez aussi leur diamètre. Ce serait bête de faire tout ce travail pour vous apercevoir, en fin de compte, que vos bûches ne rentrent pas dans votre foyer. mrsgreen Il y a un coup d'oeil à prendre pour se faire ; on juge de la bonne longueur des bûches, en général, à vu d'oeil, en se référant au bord du plan de travail et sur ce qui en dépasse.

Mais, toujours, restez vigilants et garder la lame, vos mains et les buches en vue. Attention aux projections de sciure, aux éclatements de bûches et aux éventuelles projections de bûche par la lame. Vigilance !..

Personnellement je range mes remorques au carré ; ainsi il rentre plus de bois, c'est plus stable... mais plus lourd. Mais vous pouvez parfaitement faire le choix de charger vos remorques en vrac. clind'oeil Prenez garde toutefois à ne pas surcharger l'essieu. 


Voilà une remorque bien pleine, comme je les aime ; ras la gueule : fumeur 




Après mon passage ; ne reste que sciure et bouts de bois. D'habitude je récupère ces petits bouts de bois pour allumer ma cuisinière à bois ; ça prend mieux et plus vite avec ce type de bois. Sinon, pour pas gâcher, j'expédie par collissimo, frais de port à votre charge. mrsgreen




Ne reste plus qu'à transporter le bois à destination et à le stocker, bien rangé, dans un endroit couvert, sec et aéré.
L'empilage est un art à part entière ; difficile d'empiler droit, sauf à utiliser un fil tendu entre deux plots. Plus votre stock sera haut et plus il risque d'être instable. On peut pallier au problème en doublant, triplant, etc, les rangs. Vérifiez toutefois que le tas est stable en essayant de le secouer un peu ; s'il chancelle c'est mauvais. Pensez aux enfants, aux animaux de compagnie ou sauvages sur lesquels le stock pourraient s'effondrer.
Sur la photo ci-dessous il y a environ 8 mètres cube de stock ; la moitié de ce qu'il me faut pour passer l'hiver. Le tas est amené à doubler de hauteur (environ 1 mètre 80 de haut).



Je pense avoir fait le tour de la question, en ce qui concerne cette partie du travail. 
Partie qui n'est ni la plus difficile, ni la plus dangereuse. Pour la suite, on verra dans les mois qui viennent. clind'oeil

Pensez à vous couvrir la tête si vous travaillez en plein soleil et à vous hydrater si vous transpirez.

Prévoir, peut être, une trousse de secours et de l'aspirine pour soulager d'éventuelles courbatures. mrsgreen

Surtout : évitez de travailler seul ; si accident mieux vaut avoir une aide potentielle que de se retrouver seul.

Alors, intéressés pour passer au chauffage au bois ? mrsgreen 


 KrAvEuNn

Lire la suite....http://www.le-projet-olduvai.com/t6324-faire-son-bois#112261


Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire