04/08/2015

Informatique - Banque de données locale par gyam


Pour mon premier fil sur Olduvaï, je me propose de vous exposer sommairement l'installation d'une banque de donnée locale, sorte d'encyclopédie study en cas de coup dur, coupure d'internet (merci les travaux dans la rue!), simple déménagement voire lors de vos déplacement en mode nomade, les logiciels existants en version portable.

La question ici est de répondre à l'après big crush, disons dans les prémices du renouveau, pendant le temps où le matériel informatique peut être encore opérationnel - voir les sections sécurité et durée de conservation ci dessous.


I - Le matériel minimum:

un ordinateur

un disque externe


II - Les logiciels - gratuits:


  • HTTrack Website Copier, téléchargeable sur le site officiel. Il va servir à télécharger les sites qui vous intéressent, à part ceux qui sont sous moteur MédiaWiki qui peuvent être récupérés sous forme de fichiers .zim
  • Firefox pour la navigation.Adobe reader pour la lecture des pdf.Kiwix pour lire les fichiers .zim de wikipédia et consort.
  • XnView pour visionner les images si besoin.
  • PDF reader et OpenOffice pour la lecture.

Les données de la banque seront sous deux formes:


  • Copie statique de site (Wikipédia par exemple).
  • Fichiers variés, plus ou moins organisés et glannés sur internet au gré des forums, articles, sites etc ou directement scannés de vos documents (à priori les moins nombreux, autant lire le bouquin à mon avis).

III - Les sites et les données déjà numérisées:

CD3WD:
Si vous ne deviez conserver qu'une seule source de données dans un monde post-apocalyptique, c'est celle là. Non pas pour y survivre (quoique) mais pour la reconstruire. CD car au départ, toutes les informations étaient divisées en cd et 3WD car elles sont initialement destinées au tiers monde. Ils s'agit de documents collectés, numérisés et classés par Alex Weir, un ingénieur qui réside au Botswana. La majorité sont en anglais mais il existe des versions en français, espagnol, italien etc. Le travail final est tout simplement ahurissant. L'index se trouve à cette page: http://www.fastonline.org/CD3WD_40/CD3WD/INDEX.HTM. Allez y faire un saut, juste pour voir la loonnnngue liste. Le site d'origine (www.cd3wd.com) n'est plus accessible et rend le téléchargement plus fastidieux. Je cherche une méthode pour tout récupérer d'un bloc. Peut être via httrack, mais pas encore testé (je suis en très bas débit jusqu'à mi mars...).

PSSurvival:
Dans le même style que CD3WD, 14GB plus orientés survie mais qui regroupe finalement la quasi intégralité des domaines de la vie humaine. En anglais. Page d'accueil par ICI.

Ekopédia:
Base de donnée orientée écologie et autonomie, sorte d'encyclopédie pratique traitant des techniques alternatives de vie. La présentation dit "Nous savons tous pourquoi agir... voici donc comment agir!". Tout un programme. Par contre, le site ne gère pas encore les fichiers .zim. Il n'existait donc qu'une version sans images, ce qui est dommage au vu des plans et autres dessins qui y trainent. La gestion des .zim ne devrait pas trop tarder. Je vous tiendrais au courant. Le site est ICI.

Wikipedia:
On ne présente plus. La version Kiwix + les données avec les images est téléchargeable ICI en version portable - 20GB! Sans les images, c'est ICI - 5GB. L'inconvénient de ces versions, c'est que tout est disponible, les langues bizarres aussi...

Voilà pour les principales sources. Pour la suite, vous pouvez utiliser httrack pour télécharger l'intégralité d'un site web. Le logiciel se charge de modifier les liens en version locale.


Pour un tutorial basique sur comment l'utiliser, voir ICI. Pour les motivés, la version plus complète qui traite de certaines subtilités. Le logiciel va créer un répertoire principal avec un sommaire puis des sous répertoires avec vos téléchargements.

Petit listing de sites:

- Jardin! l'Encyclopédie. Comme son nom l'indique, vous y trouverez les fiches descriptives de quasiment toutes les plantes, culture, entretien, utilisation etc.
- Encore des plantes comestibles, toxiques etc sur Plantes comestibles et Hermeline.
- Otherpower. En anglais, ressource US sur les énergies, orienté electricité off grid à partir de récup.
- Et pourquoi pas Olduvaï?

IV - La sécurité:

L'idée de base est d'avoir un contenant principal, de taille suffisante. Ce qui est largement accessible à l'heure actuelle. En partant sur un disque de 500GB, c'est à mon sens largement suffisant, le mien n'est plein qu'aux 1/4.

Le problème est maintenant de le protéger:
- Chaleur et humidité chaud , c'est comme l'alimentaire: Préférer un endroit sous terre (cave) à la température constante mais sec. Rien n'empêche alors de tirer un câble vers le terminal.
- EMP: En théorie, une bonne cage de Faraday suffit. Je reviendrai avec un tuto propre là dessus, pour vous en construire une qui protège des ondes électromagnétiques, des rayon x et réduis les gamba.
- Poussière: l'endroit de stockage doit être le moins poussiéreux possible - évitez la fumée de cigarette fumeur !
- Protection électrique: En tant normal, les appareils doivent être débranchés - utilisez au minimum une prise de protection aux surtension/foudre. Au mieux, une ligne dédiée sur le tableau principal, avec un sectionneur anti surtension.


V - La durée de conservation:

LA problématique. Comment conserver  le plus longtemps possible la banque de donnée? La politique est de multiplier les supports, les fabriquants et de soigner son lieu de stockage. En premier lieu, le disque principal, celui qui sera en lecture, doit être en baie double, avec un deuxième en parallèle qui en est la copie conforme (ce qu'on appelle le mode RAID 1). En cas de problème, il suffit de changer le cassé et de recopier directement le deuxième disque. Mise en lecture du clone une fois par an.


Ensuite, un disque SSD de backup, qu'il faudra brancher tous les 5 ans pour préserver sa "charge". Il vous faudra par contre en limiter l'écriture. Puis un disque dur, modèle guerrier: du genre IoSafe. Mise en lecture une fois tous les deux ans.

Enfin, je m'orienterai vers une copie sur M-Disk en double. Je n'ai pas encore effectué de tests à ce sujet et il n'y a pas beaucoup de recul sur la question. Un support numérique durable est cependant un sacré marché à prendre et les annonces sur ce support sont prometteuses. Il existe toujours les bandes magnétiques mais le volume, la vitesse d'accès et le matériel de lecture les rendent pas forcément intéressantes même si la durée de vie est la plus longue, et moins onéreuses en coût global. Je reviendrai peut être la dessus plus longuement.

Bien sur, ces supports doivent être placés à différents endroits. Ou mieux, reproduire cette structure en double, dans votre refuge.
Oubliez le NAS qui comporte plus d'électronique que nécessaire.

Il vous reste alors à prévoir des pièces détachées (SSD, disques durs et M-Disk) pour perpétuer les copies, de quoi lire tout ce petit monde et de tout mettre dans votre cage de Faraday. La majorité a des connecteurs USB. Ils sont donc connectables aux téléphones, tablettes et virtuellement tous les ordinateurs. Pour les disques M-Disk, un lecteur DVD suffit... Reste à voir sa durée de vie. Cela dit, en mode Madmax, ce ne sera pas les pièces détachées qui manqueront dans un premier temps content .

VI - Les fil d'Olduvaï pouce

Les fils en rapport avec cette problématique sur Olduvaï:
Oldukey, un livecd
Stockage electronique sur le tres long terme

http://www.le-projet-olduvai.com/t9192-informatique-banque-de-donnee-locale#153695

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire