13/03/2015

Livres cousus main par cerise

Cette reliure "à la chinoise" permet de se fabriquer facilement un livre.
Ici, l'impression  est en 1/2 A4 pour ces livrets qu'il faut donc relier. Mais ça marche bien sûr pour d'autres formats.

 
Monsieur Cerise a fabriqué une boîte réglable où l'on immobilise la liasse à relier:



Ensuite, pour percer les trous (d'après un gabarit) intervient une perceuse à colonne.
Selon l'épaisseur de la ficelle on utilise une mèche de 3 ou 4.



La boîte n'est pas indispensable mais elle permet de bien stabiliser la liasse

   



Étape suivante : la ficelle (ici il s'agissait d'un exemplaire festif, on a opté pour du bolduc). Prévoir une bonne longueur, indispensable : une grosse aiguille à canevas, ou mieux, à matelas. Commencer par le 1er trou en laissant une longueur de fil suffisante pour faire au moins un signet ( voir plus loin à la fin).

    


      
       
Faire un nœud solide.

  
Ne reste plus qu'à faire un frisottis pour les deux fils qui noués entre eux, serviront  de marque-pages ou permettront de suspendre le livret.

Cette technique permet de relier des gros feuillets A4  comme par exemple ici (197 pages+la couverture et le rhodoïd) :



L'idée nous est venue il y a longtemps grâce aux éditions Moundarren qui rendent hommage à la culture chinoise jusque dans la reliure de leurs ouvrages. 

D'après une archive  de feu mon blog  bio.ouvaton.org/dotclear (29/03/2012).

 

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire