21/02/2015

Electicité réparation Béaba par Johann




Bien que nombreux sont ceux qui croient à une fin pure de l'électricité post-bise, ça peut permettre de préparer l'habitat et de survivre à des problèmes électriques en les coupant à la source.



N'ayant pas de problèmes électriques actuellement, j'ai cherché un peu et j'ai trouvé une vidéo didactique qui a le mérite d'être claire, ce qui n'est déjà pas mal.

Tableau électrique - Netprof

Pour vous y retrouver plus simplement de visu, vous avez le site de Legr*nd.

Explication des noms d'usages:
-Parafoudre, sert de gros fusible qui saute lorsque la foudre touche le réseau électrique, plutôt que ce soit tout le tableau électrique avec tout ce qui suit.
-Différentiel, qui coupe (arrête) l'électricité si il détecte une 'fuite' d'électricité, ça fait 'sauter le jus' quand un câble touche une taule ou que quelqu'un se prend une châtaigne.
-Disjoncteur, qui coupe le circuit si l'intensité (ampérage ou quantité de courant) dépasse un seuil prévu (2, 16, 20, 32 Ampères pour les plus usités). Se réenclenche, pas de pièce à changer.
-Porte-fusible, même effet que le disjoncteur, à ceci près que la pièce qui coupe l'électricité, le fusible, est à changer à chaque fois que l'intensité est supérieure à son calibre (en ampère aussi).
-Télérupteur, employé pour les grands couloirs, les escaliers... (rarement utile en fait pour du domestique). Il joue le rôle d'interrupteur commandable à distance par de nombreux boutons (utile à partir de trois).
-Transformateur, utile si vous avez un éclairage par exemple en 12 ou 24 volts, dans le cas d'une alimentation éolienne ou autre, stockée sur batterie. Il transforme le courant alternatif en 220volts en courant continu de 12 ou 24volts.

À savoir aussi que le compteur EDF, si il est aux normes, est doté d'un disjoncteur différentiel calibré suivant votre abonnement (pour la partie disjoncteur), 40 ou 63 Ampères bien souvent, et en 500mA (différentiel), c'est à dire qu'au dessus d'une fuite de 110watts, le courant se coupe OBLIGATOIREMENT.

Le sens de câblage:
1/compteur avec son disjoncteur différentiel
2/parafoudre (pas obligatoire)
3/bornier de répartition (qui sert en fait à multiplier les câbles)
4/interrupteurs différentiels (appelés bien souvent différentiels et beaucoup plus sensibles que celui du compteur, 30mA)
5/disjoncteurs ou porte-fusibles
6/prises ou interrupteurs pour l'éclairage

Les câbles:
Donc obligatoirement bleu pour le neutre et vert et jaune pour la mise à la terre (sécurité), toutes les autres couleurs peuvent être utilisées pour la phase, le rouge et le noir étant les plus usités.
Leur section désigne leur grosseur par la surface de cuivre dans une tranche transversale, elle est en mm2 (millimètres carrés), c'est marqué sur les rouleaux et/ou les câbles.
-1.5mm2: éclairage uniquement, reliés à un disjoncteur de 16A (ampères, hein)
-2.5mm2: prise et éclairage, disjoncteur de 20A
-6mm2: prise pour gros électroménager (four électrique...) ou machines, disjoncteurs de 32A
-10mm2: câblage de l'intérieur du tableau si il est petit, moins de 10 disjoncteurs.
-16mm2: câblage de l'intérieur du tableau normal, peut supporter beaucoup de disjoncteurs.
-20mm2 et +: alimentation du compteur (à ne pas toucher!!!) et de celui ci au parafoudre puis au bornier (en général, prenez la taille du premier, faites suivre, ça peut être du 16mm2 voir du 10mm2 pour les (trop) vieilles installations)

Comment répartir les câbles entre les disjoncteurs et les différentiels:
Pour une maison de plus de 100m2, quatre différentiels sont obligatoires (en neuf), dont un pour le gros électroménager, sinon trois (dont un aussi pour le gros).
Donc, sur les deux ou trois 'normaux' (de type AC) faire des répartitions logiques et équilibrées, pas un pour l'étage où tout le monde vit et un pour le grenier et son ampoule...
Le plus simple est de découper la maison en deux parties logiques, étage par exemple, si il y en a deux ou si il y en a trois, le réserver par exemple pour les installations extérieures (sonnette, piscine, réverbère, petit atelier). Pour un atelier conséquent, installez-y encore un autre mini-tableau étanche si possible (on en trouve facilement), ça évite de courir à la maison en cas de coupure (ça évite aussi les pertes qui peuvent cramer certains appareils sensibles, comportant des variateurs électroniques par ex.)
Pour le dernier différentiel (de type A), lui réserver le four électrique, le cumulus, la machine à laver, l'essoreuse à serpillère et l'emballeuse à cornichons, reliés en 20A et 2.5mm2 au minimum.
Si vous avez suffisamment de moyens, préférez même l'optique un poste, un disjoncteur, c'est à dire, une chambre, deux disjoncteurs, un pour l'éclairage, un pour les prises, mais ce n'est pas grave si vous mettez "seulement" un 20A par chambre (ça convient aussi pour deux bien souvent). Pour info, un disjoncteur câblé comme indiqué ci-dessus peut supporter huit 'sorties' prises ou ampoules.
-Pour la salle de bain, la sonnette, préférez un disjoncteur de calibre minimal, sonnette, 2A, salle de bain, 6A. Ça correspond respectivement à une puissance de 440watts et 1320watts. Pour les postes à 'risques' n'hésites pas à réquisitionner un disjoncteur qui leur sera dévoué.
-Pour un télérupteur, le câblage est expliqué sur ce site qui lui est consacré.
-La terre, rassembler tous les câbles provenant des différentes prises sur un bornier consacré (ne pas confondre avec le borgne qui est un sacré con... il se fait tard tiens), puis en câble gainé (de section logiquement équivalente à celle de la phase au compteur mais toujours en 16mm2) jusqu'à la barette de coupure, de celle-ci en câble nu jusqu'à la prise de terre qui doit être enterrée d'au moins 1,5m ou de deux d'1m séparées d'au moins 3m (de mémoire, comme le reste).

RAPPEL:
Bien sûr, ne pas mettre les câbles à nu (sauf pour les brancher, hein geek).
Ne pas les mettre directement dans le mur, les gainer dans un matériau isolant (gaine ICTA).
Raccorder les huisseries métalliques et les canalisations en cuivre ainsi que toutes vos cages de Faraday à prise de terre (par le bornier), la section du câble pour les deux premiers n'est pas du tout réglementée, seule la couleur don, pour la cage, ça sera à votre bon sens, quitte à les relier directement en 25mm2 à une prise de terre enterrée de 4 ou 5 m ou mieux, qui est reliée à tous les piquets (comprendre IPN) de clôture en galva de votre ranch... (bon, faut que j'aille dormir.)
Arf, autre truc un peu con, le tableau ne doit pas être fixé à même un mur, il doit être sur une plaque en bois, placo... fixée, elle, sur le mur.

Wala, compromis, chose due!

Edit: quelques conneries et oublis



COUPEZ LE COURANT AU COMPTEUR QUAND VOUS TRAVAILLEZ SUR LE TABLEAU, N'OUBLIEZ PAS!!!!
J'oubliais qu'il faut être habilité, avoir une licence, pour travailler sur l'électricité normalement... donc, prudence, prudence!
Faut savoir aussi qu'il existe de très bonnes boutiques spécialisées moins chères que ce qu'on peut trouver en magasin de bricolage, ou équivalentes, avec un bonzomme compétent pour donner quelques infos (pas comment on se sert d'un tournevis, hein! ^^).
Pour les tableaux pré montés, c'est sympa, ça sert à s'y retrouver, mais ils sont très souvent insuffisant aux yeux de la norme NF C 15-100, en cours actuellement (à comparer à ce que j'ai ici en location, ça reste la Galatée...).

... suivre une formation courte 

Johann

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire