23/01/2013

Techniques scouts par Onyx

    Les techniques scouts

Les scouts ont été créés au départ par Lord Baden-Powell, ancien militaire, qui crée le scoutisme afin d'apprendre aux jeunes à s'adapter et survivre:
« À la fin de ma carrière militaire, je me mis à l'œuvre pour transformer ce qui était un art d'apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d'apprendre aux jeunes à faire la paix ; le scoutisme n'a rien de commun avec les principes militaires. »


Voilà pourquoi je pensais intéressant de faire un petit topo sur les principales techniques scouts que je connais (=maitrise) dans les domaines pouvant intéresser ce forum.
N'hésitez pas à apporter des modifications, précisions ou autres que j'aurais pu oublier =)

Premièrement, un titi message non exhaustif sur les marches et raids, et ce que j'en ai retenu.

Repères naturels
  • En premier lieu, et sans boussole, on peut trouver le nord de par la position de la mousse sur les arbres: elle pousse naturellement du coté du nord.
  • Sans boussole, on peut trouver le sud grace à une montre à aiguilles: cela est plus précis en utilisant l'heure solaire (soit à peu près deux heures de moins que celle qu’indique la montre.)
  • déposer la montre à plat, le cadran vers le haut, de façon à ce que le soleil luise dessus, au niveau de la pointe de la petite aiguille:
  • Il se forme alors un angle entre la petite aiguille et l’axe du 12 de la montre : 
  • Pour trouver le Sud, il suffit alors de diviser en deux parties égales cet angle:
  • Enfin, tracer la médiane qui indiquera alors où est le Sud :

Attention : passé six heures à ne pas se tromper : le sud est toujours entre le 12 et l’aiguille...dans le sens de l’aiguille et non pas le contraire !

C’est certainement la technique la plus connue pour trouver le nord : se servir de l’étoile polaire. En effet, celle ci indique toujours la direction du Nord.

Cependant il faut déjà réussir à localiser l’étoile polaire ! Pour cela la méthode la plus simple est d’utiliser la plus célèbre des constellations de notre hémisphère : la Grande Ourse.

Ses étoiles sont très brillantes et forment une casserole dans le ciel. Une fois la grande ourse trouvée, on repère les deux étoiles qui forment un des bouts de la casserole, puis on reporte cinq fois la distance qui les sépare comme indiqué sur le dessin. on tombe alors sur une étoile assez brillante toute seule au milieu du ciel. C’est l’étoile polaire !

Attention contrairement à ce qu'on peut entendre l’étoile polaire n’est pas l’étoile la plus brillante du ciel. De plus il est très difficile de trouver la petite Ourse au milieu du ciel car ses étoiles sont peu brillantes ! La meilleure méthode pour trouver l’étoile polaire est donc celle décrite plus haut.

Il existe une autre constellation qui peut permettre de trouver le Nord : c’est Orion. Attention contrairement à l’étoile polaire cette constellation n’est pas visible en permanence ! On la voit très bien l’hiver.
Pour trouver Orion il faut chercher les trois étoiles alignées qu’on appelle « ceinture d’Orion » (souvenez vous, MiB! :p) Elles sont caractéristiques !
Une fois trouvées on repère facilement autour de cette ceinture les autres étoiles de la constellation. Orion a une forme de sablier. Le haut de la constellation indique le Nord comme indiqué sur le dessin ! Attention c’est tout de même moins précis qu’avec l’étoile polaire.

Sinon, en désespoir de cause, on peut également suivre les cours d'eau: ils mènent en grande majorité à des lieux repérables, à la mer, à des ponts, des barrages ou des villages, bref, de quoi se retrouver.

Repères humains

Bien sur, il est préférable (indispensable? Smile) d'avoir sur soit carte et boussole (perso, j'ai toujours au moins ma mini-boussole collier sur moi, même si elle n'est pas extrêmement précise, ça peut toujours
servir).
De plus, il faut préparer son trajet via une carte avant même de partir: c'est encore le meilleur moyen de ne pas (trop) se perdre.

La pollution lumineuse des villes durant la nuit peut également indiquer les lieux habités pouvant porter secours.

Signaler sa position

Avant tout départ, il faut bien sur prévenir sur le temps que durera l'expédition, le trajet et le temps estimé.

Dans les sacs que nous portions durant nos raids, nous avions généralement des feux de secours, s'il fallait en appeler à l'extérieur, en cas de gros problème.

Le feu et sa fumée ne sont pas à conseiller, peu de monde (plus personne?) n'arrive vraiment à communiquer avec de genre de méthode, et la fumée pourrait etre prise pour un départ de feu de foret... donc pas bon.

Par contre, le morse est intéressant à connaitre! On peut le communiquer avec un miroir dirigé vers le soleil, une lampe, ou encore un sifflet. Il permet de communiquer des informations précises à des distances beaucoup plus efficaces que la simple voix!

Enfin, nous portions généralement un sac 55 litres, comportant le nécessaire (et pour certaines beaucoup de « superflu » notamment des crèmes de jours, des anti-rides, du vernis à ongles oO .... bref, disons que l'une de mes patrouilles était composées de citadines -_-)

Aléas humains

Le plus dur à mon sens quand on marche en groupe, c'est le rythme de marche qui diffère d'une personne à l'autre, alors quand on s’arrête pour attendre les retardataires, la tentation était parfois forte de nous assoir. Chose à ne pas faire cependant: ça « casse » les jambes, et il est ensuite plus dur de repartir.

Ensuite, j'ai eu l'occasion, comme je le disait, de marcher avec des citadines. Ce que j’entends par là n'est en rien péjoratif, c'est juste de cette façon que j'appelais des adolescentes pots-pubères qui récriminaient tous les deux Km: « on est bientôt arrivés? combien de kms il reste? » ce qui apprend mine de rien à garder son flegme, répondre la vérité et encourager d'un sourire les fatiguées.

Je me souviens même d'un raid ou j'avais amené une amie non scout: elle m'avait juré savoir marcher, car elle avait soit disant fait le mont blanc une
année plus tôt... une marche qui devait nous prendre 4H nous en a pris 7 par sa seule présence, et le raid s'est arrêté le jour suivant car n'ayant pas de chaussures adéquates, elle s'est tordu la cheville le jour suivant... au
beau milieu de nul part, et refusant de marcher même une fois qu'elle fut bandée.

Bref, tout cela pour dire que la préparation d'une marche se doit d’être bien étudiée. Chez les scouts, on m'a toujours dit que la moitié d'un raid se faisait par la préparation, et j'ai pu le vérifier plus d'une fois.

Ou et comment dormir

Quand on faisait un raid, le plus drôle, c'était de devoir se débrouiller pour bivouaquer ou trouver une grange.

Même sans tente, il est préférable de toujours transporter un carré mat
afin de s'isoler du sol.

Onyx

http://www.le-projet-olduvai.com/t2532-des-techniques-scouts?highlight=techniques+scouts

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire