13/12/2012

Récupération de composants électroniques




"J’ai deux questions qui s'adressent plus particulièrement à Tarsonis, mais si d’autres peuvent me répondre …."

Première question :
 
J’ai la possibilité de récupérer un grand nombre de composants électroniques (je suis tombé sur « musée de l’informatique » qui doit aller à la benne, ainsi que d’autres choses).

Dans le post : Électronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos , tu donne les composants principaux à récupérer (bon, je n’ai pas encore réussi à tout ingurgité !).

Je souhaiterais savoir ce que tu me conseilles de récupérer dans de vielles imprimantes matricielles, de vieux onduleurs & de vieux caméscopes, un vieux fax et vieux téléphones ? (oui, oui j’ai tout çà sous le coude Laughing )

Dans le post : Cannibalisation d'un four à micro-ondes
Tu parle de récupérer le magnétron ……. Çà serais pour faire quoi en LLBV ? 
 (par ce que j’en ai trouvé 1 vieux qui fait sauter les plombs)

J’ai dégoté un ancien modem 56k, j’imagine que tu me conseilles de le garder en l’état, au cas où ?

Deuxiéme question:
 
J’ai tellement de compos à dessouder que je suis passé au décapeur thermique …. 
Le blème est que je n’arrive pas répartir la chaleur sur toute la plaque, donc je fais par secteurs & je tire sur les composant à la (petite) pince ….
 Mais j’ai l’impression que je chauffe souvent beaucoup, pour des compos qui ne se laissent pas avoir facilement (les Bougres ! ).

Alors est-ce qu’il y a un risque que je crame les compos avec le décapeur ? Car la plaque est vraiment très chaude !

MacGivrez
Réponse de Tarsonis.
 Cela dépend beaucoup de ce que tu souhaites faire avec les composants

Personnellement, j'envisage la plupart de mes constructions avec des composants de base et universels, le tout dans une optique de servir et de pouvoir être réparé en K2KK, sans aucun fournisseur:

  • - transistors petits signaux/faible bruit/de puissance, résistances, condensateur, diodes rapides/de puissance, etc...
  • - montages qui s'articulent autour des problématiques me semblant les plus probables : énergie (créer de l'électricité, la réguler, la transformer...), communiquer (émettre et recevoir), capteurs (température, météo, infrarouge), et réparer les appareils que nous utilisons tous les jours (imprimante, ordi, alims, etc...)

Donc au niveau de la récup, tu peux tout conserver en évitant les compos CMS, énervants à dessouder ET à réutiliser. Les composants des alims, des ordis, des TVs, des radios te donneront de quoi assurer tout ce qui est décrit ici, et permet d'aller plus loin la plupart du temps.

Le point principal, amha, ce sont les condensateurs et les transistors. Ces deux types étant les plus chers à l'achat au détail.
D'une part ils sont présents partout, d'autre part les condensateurs chimiques ont tous une vie limitée, et doivent à terme (2-20 ans) être remplacés. C'est d'ailleurs la panne qui me semble la plus fréquente actuellement.
Tu peux également regarder du côté des composants rares et nécessaires pour des appareils "intéressants", afin d'avoir un stock de pièces de rechange. Quasiment tout ce qu'il y a dans un onduleur est réutilisable. J'ai mon projet de régulateur d'éolienne qui traîne dans mes brouillons. En gros, c'est le même régulateur que celui ajustable dans le topic électronique, à ceci près que j'utilise des compos de puissance tirés d'une alim de PC. De quoi réguler 400W sans trop de soucis.
Les selfs (bobinages sur tore, ou barre ferrite) sont hors de prix, mais très souvent nécessaires dans la HF et le filtrage du courant, donc à mettre de côté (surtout les tores de couleur, indiquant leurs caractéristiques et plages de fréquences).
Comme tu as un décapeur, tu peux également te pencher sur les résistances s'il y en a beaucoup (ou si tu es à court !).

Les plus gros problèmes apparaissent ensuite :
- la place que cela prend. En général, les composants classiques (jusqu'aux puissants régulateurs pour éolienne) démontés des plaques peuvent tenir dans des petites boites de ce type

 
ça :


 
















ou encore des boites d'allumettes, pots de confiture & co

Mais les pièces mécaniques sont plus problématiques (moteurs, engrenages, etc...). La plupart du temps je refourgue les métaux purs au ferrailleur de mon coin, et donne le plus encombrant "encore utile" sur la toile.

-Le classement
En accumulant des compos de récup, tu arrives forcément à un moment où ton stock devient hétéroclite (diodes bizarres, Mosfet rares, etc...). Si bien que tu te mets à avoir des compartiments de rangement ne contenant qu'une seule pièce.
Perso, j'ai un classement pour les composants courants, et une petite boite en plastique dans laquelle je regroupe le reste par catégorie (transistor, CI, condo, etc...).

Si tu tombes sur un compos bizarre, n'hésites pas à le conserver. Je me souviens avoir balancé pour la déchetterie une carte avec une centaine de compos inconnus étant gamin.....me rappelant à présent que c'était une carte avec une cinquantaine de quartz et de filtres de toutes les valeurs possibles. Quand je vois le prix des quartz de la gamme des ondes courtes...

Ce qui est intéressant juste après la récup, c'est de consulter et enregistrer les datasheets des composants que tu as rangés. Cela te permet d'avoir un dossier, dans lequel tu peux rechercher à chaque fois que tu as une nomenclature à respecter, et trouver les équivalences.
Les trois quart de mes montages ne respectent pas du tout les codes des composants indiqués sur les schémas (exemple : la radio ondes courtes à C954); mais avec les tables d'équivalence (cf celles que j'ai mises sur le serveur de Logan), tu as quelque chose de tout à fait fonctionnel.


<  Dans le post : Cannibalisation d'un four à micro-ondes
Tu parle de récupérer le magnétron ……. Çà serais pour faire quoi en LLBV ? (par ce que j’en ai trouvé 1 vieux qui fait sauter les plombs)
>
En fait, je parlais surtout du reste : condos THT (attention, presque mortel si non-déchargé au préalable), un transformateur VA très élevé, qui permet de fabriquer des postes de soudure, et des diodes THT.
Pour le magnétron, en général on peut trouver dessus de puissants aimants néodyme .
Il me semble avoir lu un truc sur son utilisation en tant que diode thermoïonique (radio, compteur geiger, etc..), mais je ne trouve plus la source.
Sinon, il est souvent conseillé de ne pas casser la chambre sous vide afin de ne pas répandre les oxyde métalliques qui améliorent son fonctionnement, mais qui sont toxiques.


<  J’ai dégoté un ancien modem 56k, j’imagine que tu me conseil de le garder en l’état, au cas où …. ? >
S'il fonctionne encore sur ta ligne, pourquoi pas. Les internautes égyptiens avaient contourné la censure à l'aide de 56k :
Pour contourner le blocage du Web, les modems 56K

Lorsque les technologies de pointe ne fonctionnent plus, il reste toujours les anciennes : face au blocage quasi complet du Web en Egypte, en place depuis jeudi 27 janvier au soir, le fournisseur d'accès à Internet français FDN a mis en place une connexion de secours à bas débit à destination des Egyptiens qui disposent d'un modem 28K ou 56K.


< J’ai tellement de compos à dessouder que je suis passé au décapeur thermique …. Le blème est que je n’arrive pas répartir la chaleur sur toute la plaque, donc je fais par secteurs & je tire sur les composant à la (petite) pince …. Mais j’ai l’impression que je chauffe souvent beaucoup, pour des compos qui ne se laissent pas avoir facilement (les Bougres ! ).
Alors est-ce qu’il y a un risque que je crame les compos avec le décapeur ? Car la plaque est vraiment très chaude !
>
En général, il ne faut pas abuser car, bien que les compos supportent 150°C, ils ont de fortes chances de dysfonctionner ensuite. Il faut alors les tester juste après.
Pour le coup du décapeur thermique, ce qui marche souvent est de faire chauffer doucement la plaque tenue face composants côté terre dans un étau, et de taper brusquement dessus pour faire tomber les composants.
Si le constructeur à replié les pattes composants, les empêchant de tomber, tu peux utiliser la technique du fil de cuivre : tu glisses un fil sous le composants (résistance, circuit intégré, transistor, etc...) et tu tires dessus (ou mets un poids) dès que la soudure fond. Cela permet de récupérer la plupart des composants rapidement en réduisant au minimum le temps de surchauffe, et si tu as des résistances placées toutes sur la même ligne, tu peux en récupérer une trentaine à la fois.

J'espère avoir été assez explicite, sinon
, n'hésites pas à demander !    

La suite....

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire