28/12/2012

La pénicilline pour les nuls


Commençons par la petite histoire !

Pendant des siècles, les paysans irlandais se sont soignés avec une préparation miraculeuse dont ils avaient le secret. Quelques contemporains scientifiques, piqués par la curiosité, ont mené leur enquête et découvert le principe actif miracle. La fameuse préparation irlandaise contenait de la pénicilline ! Impure et en faible quantité, certes, mais suffisamment pour soigner des plaies risquant de s'infecter et de finir en gangrène.

Comment les paysans irlandais procédaient-ils pour fabriquer de la pénicilline ? Très simplement en tartinant un morceau de pain de beurre, et en laissant la tartine reposer une quinzaine de jours dans un endroit humide et chaud.

Autant le dire tout de suite : j'ai procédé à de nombreux tatonnements pour parvenir à un résultat probant. Il suffit en effet qu'un seul paramètre (température, taux d'humidité...) dérive pour que la synthèse soit avortée. Voici ma façon de procéder. Ames sensibles s'abstenir : les images qui suivent sont gores ! Tout d'abord on tartine généreuseument une tranche de pain complet frais et légèrement humide de beurre.

 


On range les tartines dans une boîte hermétique, que l'on place à proximité d'un radiateur ou d'une canalisation d'eau chaude. La température doit être voisine de 20-25°C. On patiente une douzaine de jours, en surveillant régulièrement le développement des moisissures. Une forte odeur caractéristique de Roquefort doit se dégager de la boîte. 



Une fois le pain bien moisi, on le réduit en bouilli avec une fourchette, on le malaxe mélangé à un peu d'eau tiède (surtout ne pas vomir), et on s'en sert comme un onguent à appliquer sur la plaie à traiter.


Malheureusement, je n'ai pas de patient à soigner pour vérifier l'efficacité de cette recette, mais l'astuce mérite d'être retenue pour le cas où...

Le temps de fabrication du principe actif étant long, vous avez largement le temps de développer une gangrène fatale. Mieux vaut donc en avoir d'avance.

Une dernière chose enfin : mieux vaut prévenir Madame avant de se lancer dans l'expérience ! 

Rammstein

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire