27/12/2012

Equipement Abri Atomique par Capausoleil


Bon alors je commence un nouveau post consacré à "l'équipement d'un abri atomique".
Il y a déja une file sur l'abri proprement dit, mais elle commence a être un peu chargée avec la doc !



Si vous avez des idées sur la question ou des questions sur les idées...N'hésitez pas Very Happy
Je vais donc commencer par "le filtrage de l'air" car, à mon sens, c'est une des questions les plus importantes une fois que l'abri est construitShocked

En premier, il est important d'avoir prévu une entrée d'air et bien sûr une sortie...Sinon il ne pourrait y avoir renouvellement !
Les deux étant de préférence installées à l'opposé l'une de l'autre.
Une seule recevra un équipement de filtration car le but est de créer une "surpression" dans l'abri de façon à empêcher l'air contaminé d'entrer par d'éventuelles fissures ou défaut d'étanchéité de la porte.
Nous aspirerons donc l'air extérieur par l'entrée et la sortie sera donc une simple bouche mise à l'air libre.
Cela créera une surpression dans l'abri qui empêchera l'air extérieur d'entrer (j'espère que c'est clair...Pas simple à expliquer...).
Il est important d'installer une ventilation permanente de votre abri car étant idéalement placé en sous-sol, il faut lutter contre l'humidité (les caves sont humides en général) et il faut savoir que le CO2 étant plus lourd que l'air, il a tendance à s'accumuler dans les pièces en sous-sol !

Or nous avons intérêt à avoir une pièce sèche pour la conservation de la nourriture et du matériel et bien oxygénée (nous verrons pourquoi un peu plus loin).
Voila déjà une photo de "ma ventilation permanente" :




Il s'agit d'un simple ventillo type "Sunon" (marque connue devenue une référence comme Frigidaire ou Karcher)
140 m3/heure, 220 volts, 120 x 120 mm.
Il tourne en continu depuis plusieurs années sans problème et est largement suffisant pour mon abri de 12 m2.

Maintenant on passe aux choses sérieuses...

Une guerre nucléaire est imminente...C'est une question de jours...Mais on ne sait pas exactement quand...Pour nous mettre à l'abri, nous ne disposerons au mieux que de quelques minutesaffraid

Voilà la configuration indispensable sur les DEUX aérations, la sortie et l'entrée car nous ne disposerons pas du temps nécessaire pour installer les "fermetures" qui nous protégerons du souffle de l'explosion qui s'engouffrera par les aérations et vous explosera les tympans et le reste aussi.... :bom: 




Deux morceaux de tôle ou même de contre-plaqué sont amplement suffisants pour ce rôle.

Bon...Vous êtes dans l'abri...La bombe a tout détruit à l'extérieur...Vous vous felicitez d'avoir construit un abri pour vous et votre petite famille et vous avez une pensée pour votre serviteur qui vous a bien expliqué tout ce qu'il fallait faire...
Maintenant pas question d'ouvrir tout de suite...Vous devrez attendre le maximum de temps que vous permet votre volume d'air avant de mettre votre ventilation en route !
Vous pouvez compter sur une heure par mètre cube d'air et par personne. Par exemple : volume de l'abri 30 m3 divisé par 3 personnes égalent 10 heures d'autonomie.
Vous attendrez donc 10 heures avant de ventiller.
Vous pouvez investir dans un détecteur de CO2 pour plus de sécurité ou bien allumer une petite bougie...Celle-ci vous indiquera quand la concentration de CO2 atteindra 4% du volume d'air en...s'éteignant Shocked
La consommation d'oxygène propre à la bougie est dérisoire et de toutes façons il faut bien voir clair (surtout dans les conditions de stress qui seront les nôtres à ce moment).
Vous comprenez donc maintenent pourquoi votre abri doit être bien aéré "avant" d'y entrer, afin de vous permettre de gagner des heures cruciales sur la ventilation....
En effet, les retombées: poussières lourdes, débris, cendres, vont retomber pendant les premieres heures. Les poussières légères iront contaminer les campagnes...Tant pis pour les pissenlits Laughing
La radioactivité, bien que très élevée, décroît rapidement au début, puis de moins en moins, de moins en moins, et finalement certaines particules mettront des siècles pour redevenir "éléments stables".
Le but pour nous est donc de "gagner" du temps sur la radioactivité et les retombées du départ car elles sont les plus "virulentes".

Votre petite bougie s'est éteinte, d'ailleurs vous commencez à avoir mal à la tête...Il est temps de ventiler !
On démonte les tôles et on place un "filtre à poussière" et un ventilo 12 volts sur batterie :



Je ne m'étale pas sur l'alimentation 12 volts qui pourra faire l'objet d'un autre post !
Les filtres peuvent être découpés dans du filtre de hotte aspirante ou utiliser des filtres d'aquarium comme les miens.
On peut y percer des trous à l'aide d'un clou chauffé !
Il serait bien d'en avoir plusieurs car ils risquent de s'encrasser rapidement surtout au début !



Le changement de filtre devra se faire equipé de gants et d'un masque à gaz ou d'un masque à poussière pour travaux si on a rien d'autre.
Prévoir une boite métallique pour stockage en attendant l'évacuation plus tard.
Il n'est pas nécessaire de ventiler en permanence...Tout dépendra de l'efficacité de votre ventilation, du volume de votre abri, de votre autonomie en "énergie" et bien sûr du nombre de personnes dans l'abri.
Les petites bougies chauffe-plat pourront encore vous donner une indication en plus de l'éclairage.
Bon, je pense avoir fait le tour de la question...
Tout ceci est bien sur théorique...Espérons ne pas avoir à tester en "vrai". 

Bonne préparation.

Capausoleil

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire